Et oui cher visiteur en perdition, Calliphare s'est enfermée dans une grotte au fin fond du Web ... Les neurones en pleine ébullition, il me faut du calme pour mettre de l'ordre dans mes idées. Et c'est pas facile, entre les compétitions de judo de LaGrande, les discussions philosophiques avec  Monsieur, les attentes de Miss Ouistiti. M'enfin, me revoiçi, en espérant qu'avril sera plus propice pour moi pour venir m'épencher ici. 

le-penseur-de-Rodin-1903